Une ville plus accueillante pour les chauves-souris

Craponne et son conseil municipal des élèves

La commune de Craponne est située dans l’ouest de l’agglomération lyonnaise. Sa vie démocratique active encourage les élèves des classes de CM1 et CM2 à s’engager dans le Conseil Municipal des Élèves (CME). Durant leur mandat de deux ans, les membres de ce conseil identifient les actions qu’ils souhaitent mener sur leur commune puis passent à l’action avec le soutien de la mairie.

En 2021, les élèves ont fait le choix d’un sujet ambitieux et ô combien important ! La biodiversité locale est en danger, ils vont la protéger. C’est pour leur apporter un accompagner méthodologique et technique que notre association a été sollicitée par ce groupe surmotivé !

Le choix des chauves-souris

La protection de la biodiversité est un vaste programme pour nos jeunes élus sur leur court mandat. Aussi, nous avons commencé par cibler avec eux un taxon prioritaire. Ce sont les chauves-souris qui ont été sélectionnées pour plusieurs raisons. Ces animaux méconnus sont primordiaux dans les écosytèmes. Ils sont les témoins et le reflet de la santé écologique d’un lieu. Menacées, de nombreuses actions à petite échelle sont possibles pour leur créer un cadre de vie plus accueillant. Et c’est ce que nous allons faire avec ces élèves !

Si vous souhaitez en savoir plus sur les chauves-souris, retrouvez notre article consacré au sujet ici : https://horizondailes.com/2021/09/02/les-chauves-souris-et-lhomme-quel-modele-de-cohabitation/.

Chauves-Souris Les Roussettes - Photo gratuite sur Pixabay

Deux matinées pour transformer la ville

Tout d’abord, il s’agit de comprendre les causes de disparition des chauves-souris dans un milieu péri-urbain tel que celui de Craponne. Plusieurs explications coexistent. La pollution lumineuse, la prédation par les chats domestiques, l’utilisation de produits chimiques (pesticides, traitements des charpentes)… mais aussi la destruction de leurs habitats naturels dans les villes. Ainsi, lors des dernières décennies, les vieux batiments ont été remplacés, les façades ravalées, le moindre interstice rebouché. Notre souci (fondé) d’isolation a rayé de la carte les principaux lieux de repos et de nidifciation des nos amies nocturnes. Alors comment agir ? En leur recréant des abris au sein de nos villes !

Lors de la première matinée avec les élèves, nous commençons par les former. Les former à ces enjeux, aux rôles des chauves-souris, à leurs modes de vie. Et nous essayons aussi de les émerveiller devant le génie naturel de ces mammifères volants. Après une heure sous un format ludique, ils sont prêts ! Prêts à sortir marteaux et pinceaux, prêts à contrer la destruction des habitats naturels, prêts à sensibiliser leurs parents et amis !

Et c’est parti pour deux heures de fabrication et de peinture pour construire 10 abris à chauves-souris.

Ces abris serviront de refuges en journée pour les chauves-souris mais ce ne sont pas des lieux de nidification ! (attendez la suite)

Installation et suites

Nous nous retrouvons une semaine plus tard pour installer ces abris à des endroits stratégiques de la commune. Nous choisissons avec les élèves les lieux, hauteurs et orientations en maximisant deux paramètres. Le premier est l’impact écologique, en priorisant les lieux à fort potentiel pour les chiroptères (ordre des chauves-souris). Le second est l’impact pédagogique en ciblant les lieux de passage et de pause des habitants.

Nous finalisons la matinée en réalisant une fresque de la chauve-souris ; un format conclusif et ludique pour retenir les principaux éléments !

Les élèves ont réalisé de premières actions mais ont aussi reçu de nombreux conseils sur comment poursuivre individuellement et collectivement. Nous vous livrons en exclusivité quelques exemples :

  • arrêter l’utilisation de produits chimiques dans son jardin et sa maison
  • attacher une clochette à son chat pour rendre sa chasse plus difficile
  • favoriser la biodiversité de son jaridn
  • participer à l’action « Refuges pour les chauves-souris » : aider au maintien et à l’installation de ces mammifères dans les jardins et les bâtiments (plus d’informations sur www.sfepm.org/refugepourleschauvessouris.htm)

Pour compléter Horizon d’Ailes a installé deux gîtes à colonies de chauves-souris dans la ville ! Ces gîtes, contrairement aux abris, sont des hauts lieux de reproduction. Ils permettent donc le maintien durable de colonies sur Craponne.

Retrouvez gîtes et colonies en suivant notre carte des actions : https://horizondailes.com/la-carte/. Nous ne doutons pas que cette carte sera complétée par des actions pour d’autres taxons dans les années à venir !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *