Décryptage : les enjeux écologiques du biomimétisme

Se développer en harmonie avec la Nature, quel meilleur exemple que… la nature ? 

On dit que le vivant est le plus ancien laboratoire de recherche et développement au monde avec 3,8 milliards d’années d’expérience….Le biomimétisme, aujourd’hui une pratique scientifique très convoitée, est probablement aussi vieille que l’humanité. Puisque cette technique consiste à s’inspirer des différents aspects de la nature, comme ses formes, ses matières ou encore ses propriétés, pour innover en ingénierie. 

 Quand les oiseaux se font ingénieurs écologiques. 

On sait par exemple que Léonard de Vinci s’inspirait des oiseaux pour concevoir les plans de ses machines volantes et plus après encore, l’aviation ! L’ouvrage “Des oiseaux et des hommes” de Jacques Blondel et Jean-François Desmet,  les auteurs prennent l’exemple des oiseaux, comme source d’inspiration de l’homme dans l’histoire, la religion, mais aussi dans le progrès technique. Ils mettent en exergue les frères Wright, pionniers en matière d’aviation, mais aussi grands acteurs du biomimétisme. Les auteurs montrent comment ces ingénieurs se sont inspirés des pigeons en vol pour imaginer les tout premiers avions. D’un point de vue technique, les ailes d’un oiseaux ont permis d’élaborer la technique de l’aviation. Comme les ailes de l’oiseaux, l’avion possède deux propriétés essentielles pour assurer son utilisation : la portance, le rapport du poids de l’oiseau à la surface de l’aile. 

Aujourd’hui, cette technique dite d’inspiration du vivant n’est pas uniquement source de progrès technique. Elle s’intègre dans des objectifs de réalisations durables et de réhabilitation des espaces. Par exemple, ce processus apparait comme une solution pour rendre les villes moins énergivores avec la possibilité de créer de nouveaux bâtiments s’inspirant de la nature.

À Harare au  Zimbabwe,  l’Eastgate Building est un bel exemple de biomimétisme appliqué à l’architecture urbaine. Cette bâtisse abrite un système de ventilation unique en son genre lui permettant une excellente rentabilité énergétique. Cela a été rendue possible par ses ingénieurs qui se sont inspirés de la structure des termitières pour permettre une régulation dite « passive » de la température intérieure.Le bâtiment consomme 90% d’énergie en moins qu’un édifice traditionnel à l’aide d’une structure de briques et de béton qui absorbe la fraîcheur durant la nuit et la restitue pendant la journée.  Ainsi, les biosystèmes peuvent répondre à nos problématiques environnementales actuelles. 

En France, le biomimétisme est reconnue comme un des leviers de la transition écologique

En France, nous avons depuis 2015 l’organisme Ceebios (Centre européen d’excellence en biomimétisme), qui est le centre d’études et d’expertise dédié au déploiement du biomimétisme dans le pays. Ceebios a pour objectif d’accélérer la transition écologique et sociétale par le biomimétisme. 

La biomimétisme est applicable dans de nombreux domaines allant de l’énergie à l’urbanisme en passant par la chimie et la gestion de l’information.

Prenons l’exemple des  énergies renouvelables, les baleines à bosse et leurs nageoires ont permis à l’entreprise WhalePower d’imaginer les pales d’éoliennes. Les ingénieurs ont imaginé un prototype de reproduction des tubercules que l’on trouve sur le dos de ces baleines. Plus globalement,  cette technique permet de réduire considérablement l’impact humain  sur son environnement. S’inspirer des écosystèmes vivants permettrait alors de limiter les coûts énergétiques et la consommation de ressources tout en augmentant l’adaptabilité et la résilience

En effet, la résilience écologique est l’idée qu’un écosystème est en mesure de retrouver son fonctionnement “normal”  après avoir vécu une perturbation importante. Pour faciliter cette résilience, le biomimétisme systémique actuel fait le lien entre l’homme et les espèces. Il s’inscrit dans une démarche d’interactions équilibrées et dans le respect des écosystèmes. 

Si le biomimétisme participe à la valorisation et à la  protection de la biodiversité. Son utilisation et sa technique s’intègrent à l’idée d’apporter aux hommes une technologie viable avec un faible impact environnemental.

Si cet article, vous a plu, retrouvez plus d’information les actions quotidiennes d’Horizon d’Ailes en faveur de la biodiversité.

Sources :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *